Je suis atterrée. A force de relais sur les réseaux sociaux, j’ai visionné en replay le numéro de Capital sur le coaching de vie. A noter que l’émission était relative aux arnaques…Ce fut un véritable procès à charge.

M6 annonce : “ Le monde opaque des marchands de bonheur “… C’était la promesse de Capital, l’angle délibérément choisi par la production. Joyeux amalgame entre marchands de diamants, voyants et coachs.

Voici en quelques mots ce que je voudrai exprimer ici :

un coach de vie n’est pas un héros, n’est pas un faiseur de miracles, n’est pas un showman, n’est pas un gourou, n’est pas un youtuber compulsif, n’est pas un prophète des temps modernes (la liste pourrait être très longue malheureusement). C’est un humain qui comprend ou qui tente de comprendre les autres humains, qui les ressent, qui se met à leur service, qui les accompagne vers les objectifs qu’ils se sont eux-même fixés. Nous sommes loin du reportage de M6, très loin…

C’est une gifle à tous ceux qui exercent ce savoir-faire de manière rigoureuse (oui, cela existe n’en déplaise à certains) dans le respect de l’éthique et de la déontologie. Pas une fois ici, il n’a été question de coaching !

Je ne jette pas l’opprobre sur les personnes citées dans ce reportage. Mais, cette émission me permet d’exprimer mon sentiment : tous ceux qui s’engouffrent sur cette voie, par pure opportunisme, ne servent pas la profession. On ne s’improvise pas coach de vie ! Si je vais plus loin, je rajouterai qu’on ne choisit pas d’être coach, on le devient. De grâce, séparons le bon grain de l’ivraie !!! RESPECT POUR CE MÉTIER !